15.05.2020 | Astérisme – performance collaborative @ Nuit des Musées de La Louvière

By JakTN-2020 on 13 février 2020 in programme
0
Concert pour smartphones – Installation/performance en réseau | Première belge
Activité prévue au Mill, lors de la Nuit des Musées de La Louvière.
Place communale, 21 7100 La Louvière

Les astérismes sont les figures que les humains voient dans le ciel à l’intérieur d’une ou plusieurs constellations. Par exemple, dans la constellation de la Grande Ourse on voit l’astérisme de la Grande Casserole. Nous proposons de tisser des liens entre les participants par l’écoute des sons qui circulent entre eux.

Le projet Astérismes, développé par l’artiste japonaise Aki Ito, en collaboration avec l’artiste français Jean-Philippe Lambert est une nouvelle forme de concert-live sans scène, utilisant les smartphones du public pour produire des sons depuis l’intérieur de l’audience. Des lumières associées aux sons s’affichent sur les écrans, pour faciliter le repérage et l’immersion de chacun dans l’ensemble.

C’est une expérience sensible de l’espace et du temps, liés par la musique et favorisant l’implication du public.

Aki Ito, compositrice japonaise, a suivi ses études en composition et en orchestration au CNSM de Paris. Parallèlement à ses créations instrumentales, sa sensibilité et son intérêt l’ont orienté dès le début de sa carrière vers la musique électronique et la nouvelle technologie. En poursuivant son concept de la lenteur, elle se focalise depuis 2016 sur l’étude d’un système temporel inspiré par l’astronomie. La lenteur qu’elle définit est un espace temporel qui change lentement et perpétuellement, où plusieurs périodes différentes coexistent et s’influencent entre elles. Dans ce sens, le temps est relatif et interactif pour elle, qui se modifie selon les points de vue.

Pour le projet Astérismes, son rôle est de concevoir des sons et des processus à la fois spectaculaires et inspirants qui conviennent aux différentes formes, en développant son système temporel et compositionnel.

Jean-Philippe Lambert a suivi des études scientifiques et musicales, accompagnées d’une formation aux techniques du spectacle vivant. Depuis 2001, il effectue des recherches à l’Ircam pour de nombreux projets, avec les équipes Analyse-Synthèse, Temps-Réel, Interactions Son Musique Mouvement et Espaces Acoustiques et Cognitifs. Actuellement, il collabore au framework Soundworks, utilisé par Astérismes, qui permet de réaliser des interactions distribuées sur des téléphones (concerts, installations et expériences).

En parallèle de ses recherches à l’Ircam – Centre Pompidou, il crée des lumières, des musiques, des interactions, des instruments, des logiciels et des vidéos pour des performances, des concerts, des films et des installations, présentés dans différents lieux en Europe et au Japon. Il a participé à de nombreux événements artistiques internationaux en tant que créateur, directeur technique ou interprète. Ses intérêts sont variés et se cristallisent dans ses travaux sur des systèmes d’interactions multimodales. Il collabore à de nombreux projets, depuis leur conception jusqu’à la présentation, en passant par la recherche (scientifique et artistique) et la réalisation.